ABONNEZ VOUS
Qui sommes-nous? Contacts Nos autres sites Recommander ce site   Google+ facebook
La gazette du laboratoire
S'abonner à la e-lettre de la gazette
S'abonner à la e-lettre des infos nouveautés
Saisissez votre mot clé
 Produit et Sociétés

Infos Nouveautés WEB
Galerie produits
La e-lettre
L'HYBRIDE
White papers
Applications vidéos

 Actualités

Les titres du mois
Les brèves
Les offres d'emploi

 Utiles

Annuaire des fournisseurs
Calendrier des manifestations
Calendrier des webinaires New
Petites Annonces
Infos financement / Bourses
Les archives de la Gazette
Où rencontrer la Gazette

 

 

 


Accueil
/
Les brèves / Décodage des crises épileptiques
Saisissez votre mot clé :  
 

Envoyer un communiqué

   
 

2012-04-05 
Décodage des crises épileptiques

L'équipe de recherche du laboratoire de neurosciences moléculaires de la " Hong Kong University of Science and Technology " a mis en évidence des propriétés révolutionnaires liées aux mécanismes de signalisation du développement du cerveau. Cette découverte pourrait avoir des implications importantes en biomédecine.

Le cerveau est l'organe le plus complexe de notre corps. Au cours de son développement, il est essentiel que les cellules cérébrales nouvellement créées migrent vers un emplacement spécifique au bon moment. Les mécanismes moléculaires mis en jeu au cours de ce processus sont encore mal compris. Toutefois, les perturbations de ce processus sont parmi les causes les plus fréquentes de troubles du cortex cérébral et sont associés à des maladies neuropsychiatriques, telles que la schizophrénie et l'autisme.

L'équipe de recherche du laboratoire de neurosciences moléculaires a identifié un régulateur clé de la migration neuronale et de la fonction cérébrale, la protéine cellulaire " a2-chimaerin ". L'utilisation d'une technique de pointe, appelée électroporation in utero, leur ont permis de montrer que la suppression de " a2-chimaerin " dans le cortex cérébral embryonnaire stoppe la migration des neurones, entraînant leur accumulation dans une zone erronée du cerveau. Les souris présentant une diminution génétique des " a2-chimaerin " manifestent un comportement spontané de crise d'épilepsie, soulignant ainsi une fonction essentielle des " a2-chimaerin " dans le développement et le fonctionnement du cerveau.

Ces découvertes suggèrent que la perturbation de la migration neuronale entraîne des liaisons anormales du circuit neuronal provoquant de ce fait des convulsions épileptiques. De nombreuses maladies neuropsychiatriques sont associées aux problèmes de migration neuronale, ainsi les découvertes faites par le Prof. Ip et son équipe sur " a2-chimaerin " offrent-elles une nouvelle voie à la compréhension des mécanismes de la maladie et aux développements de thérapies.

Source : www.ust.hk/eng/news/press_20120111-936.html

   

 

 
     

 


Retour

 

 

Contacts

© 2011 la gazette du laboratoire, All rights reserved