ABONNEZ VOUS
Qui sommes-nous? Contacts Nos autres sites Recommander ce site   Google+ facebook
La gazette du laboratoire
S'abonner à la e-lettre de la gazette
S'abonner à la e-lettre des infos nouveautés
Saisissez votre mot clé
 Produit et Sociétés

Infos Nouveautés WEB
Galerie produits
La e-lettre
LABORATOIRE.com
White papers décembre 2014
Applications vidéos

 Actualités

Les titres du mois
Les brèves
Les offres d'emploi

 Utiles

Annuaire des fournisseurs
Calendrier des manifestations
Calendrier des webinaires New
Petites Annonces
Infos financement / Bourses
Les archives de la Gazette
Où rencontrer la Gazette

 

 

 


Accueil
/
Les brèves / Une association appelle à l'accélération de la mise en place du projet relatif à la création d'un laboratoire antidopage
Saisissez votre mot clé :  
 

Envoyer un communiqué

   
 

2012-03-07 
Une association appelle à l'accélération de la mise en place du projet relatif à la création d'un laboratoire antidopage

L'Association marocaine de sensibilisation sur les dangers du dopage dans le sport (AMSDS) a appelé, le 28 février 2012 à Rabat, à la mise en place, dans les plus brefs délais, du projet portant sur la création du laboratoire antidopage accrédité.

"La création d'un laboratoire antidopage constituera un pas important et un évènement très attendu", a estimé l'AMSDS lors de présentation de son rapport synthétique sur le plan stratégique 2007-2012 ainsi que sa vision analytique sur la réalité du dopage au Maroc.
Ladite association a appelé à la mobilisation de tous les intervenants dans le domaine sportif pour que ce projet voit le jour très prochainement.

L'AMSDS a, en outre, plaidé pour la création d'une agence nationale de lutte contre le dopage qui remplacera la Commission nationale de prévention et de lutte contre le dopage (CNPLD). Ce nouvel organe, renchérit l'association, doit être doté de larges prérogatives, de ressources financières nécessaires et d'une autonomie vis-à-vis du ministère.
Dans ce cadre, l'AMSDS propose que l'agence soit sous l'autorité d'un magistrat nommé par le ministère de la justice et non sous la tutelle du ministère de la jeunesse et des sports et doit faire l'objet de contrôle et d'un suivi régulier de la part du parlement et de la Cour des comptes.

Concernant le rapport synthétique sur le plan stratégique 2007-2012 ainsi que sa vision analytique sur la réalité du dopage au Maroc, réalisé par les cadres de l'association, l'AMSDS note que les efforts marocains dans la lutte contre le dopage ont connu "des tergiversations" puisque le Maroc est classé 4ème au rang des pays les plus impliqués dans des cas de dopage après la Russie, la France et les Etats-Unis.

En outre et malgré une volonté affiché au haut niveau, l'AMSDS constate que les efforts officiels sont disséminés et souffrent d'un manque de coordination et de suivi, appelant le ministère de tutelle à s'ouvrir sur le tissu associatif concerné par ce sujet et à appuyer logistiquement l'AMSDS pour qu'elle adhère à l'Agence mondiale d'antidopage (AMA), ce qui sera dans l'intérêt du sport marocain.

Par ailleurs, l'AMSDS a fait observer qu'il y a un manque au niveau de la recherche scientifique et au niveau des cadres médicales et juristes spécialisés dans ce domaine.
L'association a, par ailleurs, met en garde contre la présence de réseaux mafieux de commercialisation des anabolisants et contre des anabolisants périmés commercialisés illégalement au Royaume.

Abordant son plan stratégique 2007-2012, cette association fait savoir qu'elle a réalisé 12 pc de ses objectifs, précisant qu'elle a réalisé 100 pc de ses objectifs dans des sports comme l'haltérophilie contre seulement 2 pc en athlétisme.

L'AMSDS a aussi saisi le Conseil supérieur des oulémas qui a émis une fatwa interdisant aux athlètes de s'adonner aux anabolisants.

L'AMSDS, première ONG en Afrique et au mode arabe dans le domaine de sensibilisation sur les dangers du dopage dans le sport, a lancé plusieurs caravanes anti-dopage à travers le Maroc et a édité une revue anti-dopage, une première de son genre au monde, de l'avis de son président.

Source : MAP

   

 

 
     

 


Retour

 

 

Contacts

© 2011 la gazette du laboratoire, All rights reserved