ABONNEZ VOUS
Qui sommes-nous? Contacts Nos autres sites Recommander ce site   Google+ facebook
La gazette du laboratoire
S'abonner à la e-lettre de la gazette
S'abonner à la e-lettre des infos nouveautés
Saisissez votre mot clé
 Produit et Sociétés

Infos Nouveautés WEB
Galerie produits
La e-lettre
LABORATOIRE.COM
White papers Octobre 2014
Applications vidéos

 Actualités

Les titres du mois
Les brèves
Les offres d'emploi
Appels d'offres

 Utiles

Annuaire des fournisseurs
Calendrier des manifestations
Calendrier des webinaires
Petites Annonces
Infos financement / Bourses
Les archives de la Gazette
Où rencontrer la Gazette

 

 

 


Accueil
/
Les brèves / Diminution des effets secondaires de la chimiothérapie par des bifidobactéries
Saisissez votre mot clé :  
 

Envoyer un communiqué

   
 

2012-03-07 
Diminution des effets secondaires de la chimiothérapie par des bifidobactéries

L'entreprise biopharmaceutique Anaeropharma Science, située à Tokyo, a récemment développé un nouveau traitement anticancer permettant de limiter sensiblement les effets secondaires d'un composé employé en chimiothérapie. Cette technologie proche du Drug Delivery System est rendue possible grâce à l'action de la bactérie Bifidobacterium longum.

De nombreuses bactéries sont présentes dans le tractus digestif, protégeant l'hôte de certaines infections létales en renforçant les défenses immunitaires. Les bifidobactéries en font notamment partie et constituent un genre d'actinobactérie dominant dans la flore colique humaine. L'espèce Bifidobacterium longum (B. longum) est ainsi couramment retrouvée dans l'intestin de l'enfant et de l'adulte. Inoffensive pour l'homme, elle intervient dans l'équilibre de la flore intestinale.

La technologie développée par l'entreprise Anaeropharma Science consiste tout d'abord à injecter une souche de Bifidobacterium longum modifiée génétiquement. Comme toutes les espèces de bifidobactéries, B.longum nécessite un environnement dépourvu d'oxygène pour sa croissance. Ces conditions anaérobies sont retrouvées notamment dans les masses tumorales. Après injection intraveineuse, les bactéries se développent ainsi spécifiquement dans les zones hypoxiques des tumeurs solides. La seconde étape du traitement est caractérisée par l'administration par voie orale du composé non toxique 5-fluorocytosine (5-FC), précurseur du 5-fluorouracile (5-FU) couramment employé en chimiothérapie. A ce titre, ce dernier présente une action toxique sur la totalité des cellules de l'organisme entraînant des effets secondaires importants. La conversion du 5-FC en 5-FU nécessite une enzyme nommée cytosine désaminase (CD). Celle-ci est surexprimée dans les souches modifiées de B. longum préalablement injectées. Le 5-FC est alors converti en 5-FU grâce aux bifidobactéries situées près des tumeurs.

D'après les scientifiques, l'action locale du 5-FU sur les cellules tumorales permet l'administration d'une grande quantité de 5-FC sans que l'ensemble de l'organisme ne souffre d'une toxicité accrue. Ce traitement, à l'origine développé pour les cancers de l'estomac, peut être appliqué à l'ensemble des tumeurs solides. Les chercheurs d'Anaeropharma Science ont mené de nombreuses études expérimentales sur des lignées de souris souffrant notamment de cancers mammaires et de cancers de l'estomac. Ces études publiées dans la revue Cancer Science ont démontré une diminution importante du volume des tumeurs 55 jours après l'injection de B.longum.

Les premiers essais cliniques débuteront dès le début du mois de mars 2012 aux Etats-Unis. Afin de s'assurer des effets à long terme sur l'organisme, un groupe de 60 patients sera suivi pendant trois ans. Fondée notamment par des professeurs de la Shinshu University School of Medicine, Anaeropharma Science a signé en septembre 2010 un partenariat avec l'entreprise Eisai pour le développement du traitement anticancer. Anaeropharma Science espère démarrer la commercialisation de ce produit en 2020.

Source:
- Article du Yomiuri Shinbun : http://www.yomiuri.co.jp/atmoney/news/20120219-OYT1T00017.htm
- Site officiel de l'entreprise Anaeropharma (version anglaise et japonaise) : http://www.anaeropharma.co.jp/

   

 

 
     

 


Retour

 

 

Contacts

© 2011 la gazette du laboratoire, All rights reserved