ABONNEZ VOUS
Qui sommes-nous? Contacts Nos autres sites Recommander ce site   Google+ facebook
La gazette du laboratoire
S'abonner à la e-lettre de la gazette
S'abonner à la e-lettre des infos nouveautés
Saisissez votre mot clé
 Produit et Sociétés

Infos Nouveautés WEB
Galerie produits
La e-lettre
LABORATOIRE.COM
White papers Octobre 2014
Applications vidéos

 Actualités

Les titres du mois
Les brèves
Les offres d'emploi
Appels d'offres

 Utiles

Annuaire des fournisseurs
Calendrier des manifestations
Calendrier des webinaires
Petites Annonces
Infos financement / Bourses
Les archives de la Gazette
Où rencontrer la Gazette

 

 

 


Accueil
/
Les brèves / DENFREE : à tire-d’ailes de moustiques vers le contrôle de la dengue
Saisissez votre mot clé :  
 

Envoyer un communiqué

   
 

2012-03-01 
DENFREE : à tire-d’ailes de moustiques vers le contrôle de la dengue

Bien à l’abri dans les glandes salivaires du moustique, le virus de la dengue se déplace et infecte tous les malchanceux qui se font piquer. Mais à tire-d’aile de moustique il ne peut pas aller bien loin, et se limite en général à une communauté restreinte…. sauf s'il change de "véhicule" et voyage sur de plus grandes distances grâce aux humains contaminés. L’Institut Pasteur coordonne depuis janvier 2012 un ambitieux projet international, appelé DENFREE, qui vise à mieux comprendre, et donc contenir, les épidémies de dengue qui progressent très rapidement vers des régions où la maladie n’était traditionnellement pas connue, dont l’Europe. Ce programme implique 14 institutions-partenaires dans 8 pays sur 3 continents, chacun apportant sa propre expertise de haut niveau au succès de ce projet collaboratif. Il est financé par l’Union européenne à hauteur de 6 millions.

Le virus de la dengue est présent de façon persistante dans des zones de plus en plus étendues: traditionnellement confiné autour des Tropiques, il est maintenant endémique jusque dans le Sud de la France où des cas ont été détectés chez des personnes n’ayant pas voyagé. Le virus se diffuse grâce au moustique qui, lui-même, profite des mouvements de population et des changements climatiques pour envahir de nouvelles régions.

“Le projet DENFREE est très ambitieux. Il va nous permettre d’étudier la dengue sous différents aspects: de l’épidémiologie à l’immunologie, en passant par la climatologie et la géographie”, explique le Pr Anavaj Sakuntabhai, coordonnateur du projet à l’Institut Pasteur à Paris. “Cette association de compétences est très enrichissante et nous permettra de répondre de façon plus approfondie à de nombreuses questions fondamentales pour contrôler efficacement la maladie. ”

Les symptômes de la dengue peuvent varier de quelques courbatures sans gravité à une fièvre hémorragique mortelle. Mais pour environ 90% des personnes infectées, la maladie ne se remarque absolument pas: ils sont “asymptomatiques”. Cette particularité sera l’un des principaux axes d’étude du projet DENFREE car il est crucial de comprendre si ces personnes infectées, mais sans symptômes, peuvent aussi transmettre le virus, et par quels mécanismes elles y résistent. Or l’absence de toute manifestation visible de l’infection rend l’identification de ces personnes très difficile. Les chercheurs pensent donc les trouver en créant un kit de diagnostic rapide et précis, et en testant ainsi de façon systématique la famille et les voisins des patients souffrant des symptômes aigus de la dengue.

Les scientifiques espèrent que ces résultats permettront, à terme, d’établir des modèles prédictifs pour anticiper les épidémies, de déterminer quelles méthodes de contrôle des moustiques sont efficaces, et de mettre au point un kit de diagnostic plus sensible et moins invasif que celui qui existe actuellement. Et dans le futur, pourquoi pas d’imaginer un vaccin préventif ?

DENFREE fait suite au projet DENFRAME, également coordonné par l’Institut Pasteur. DENFRAME a prouvé l’efficacité et la pertinence de l’approche communautaire pour mieux comprendre les épidémies de dengue. En effet, dans un article paru dans PLoS Neglected Tropical Diseases* le 24 janvier 2012, l’équipe de Philippe Dussart, chef du laboratoire de virologie de l’Institut Pasteur de Guyane, en collaboration avec d'autres équipes en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est, a montré qu’une forte proportion de la famille des patients atteints d’une forme sévère de dengue était également contaminée. Or la plupart de ces personnes ne présentent aucun symptôme et sont donc souvent ignorées dans les études. Cette conclusion apporte une base solide sur laquelle les scientifiques impliqués dans DENFREE pourront s’appuyer pour étayer leurs recherches.

Partenaires
Institut Pasteur, France
Imperial College, Royaume-Uni
Bernard Nocht Institute, Allemagne
Mahidol University, Thailande
Institut Pasteur du Cambodge, Cambodge
Fundacio Institut Catala De Ciencies Del Clima, Espagne
Université de Rouen, France
CNRS, France
Cmaf, Fundacao Da Faculdade De Ciencias Da Universidade De Lisboa, Portugal
Instituto De Patologia E Imunologia Molecular Da Universidade Do Porto, Portugal
BC Platforms, Finlande
AmpTec Gmbh, Allemagne
Riotech Pharmaceticals Ltd, Royaume-Uni
Institute Of Tropical Medicine “Pedro Kouri”, Cuba

*Source
Clinical and Virological Study of Dengue Cases and the Members of Their Households: The Multinational DENFRAME Project - in PLos -Neglected Tropical Diseases, January 24, 2012
Philippe Dussart1*, Laurence Baril2,3, Laure Petit2, Lydie Beniguel2, Luong Chan Quang4, Sowath Ly5, Raimunda do Socorro Silva Azevedo6, Jean-Baptiste Meynard7, Sirenda Vong5, Loı¨c Chartier2, Aba Diop3, Ong Sivuth8, Veasna Duong8, Cao Minh Thang9, Michael Jacobs10, Anavaj Sakuntabhai11, Marcio Roberto Teixeira Nunes6, Vu Ti Que Huong9, Philippe Buchy8, Pedro Fernando da Costa Vasconcelos6
1 Institut Pasteur de la Guyane, Laboratoire de Virologie, Cayenne, French Guiana
2 Institut Pasteur, Unité d’Epidémiologie des Maladies Emergentes, Paris, France,
3 Institut Pasteur de Dakar, Unité d’Epidémiologie des Maladies Infectieuses, Dakar, Senegal
4 Institut Pasteur d’Ho Chi Minh Ville, Unité d’épidémiologie, Ho Chi Minh City, Vietnam
5 Institut Pasteur du Cambodge, Unité d’Epidémiologie et de Santé Publique, Phnom Penh, Cambodia
6 Instituto Evandro Chagas, Department of Arbovirology and Hemorrhagic Fevers, Bele´m, Brazil
7 Institut Pasteur de la Guyane, Unité d’épidémiologie, Cayenne, French Guiana
8 Institut Pasteur du Cambodge, Unité de Virologie, Phnom Penh, Cambodia
9 Institut Pasteur de Ho Chi Minh Ville, Laboratoire des Arbovirus, Ho Chi Minh City, Vietnam,
10 University College London Medical School, Department of Infection, London, United Kingdom
11 Institut Pasteur, Unité de Pathogénie Virale, Paris, France


Contacts
Service de presse de l’Institut Pasteur
presse@pasteur.fr
Nadine Peyrolo - Tel. 01 45 68 81 47
Sabine d'Andrea - Tel. 01 44 38 92 17

   

 

 
     

 


Retour

 

 

Contacts

© 2011 la gazette du laboratoire, All rights reserved